Sciences Pour l’Environnement

Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil > Blogs > SANTUCCI Jean-François > Logiciels > SIG pour l’archéoastronomie

Orientations des tombes mégalithiques

par campana - publié le

Nous présentons dans cette partie les orientations des tombes mégalithiques corses. Deux types de monuments peuvent être pris en considération : les dolmens et les coffres. La mesure de l’orientation d’un dolmen ne présente aucune ambigüité puisque tout dolmen possède une entrée. Cependant les coffres présentent une tout autre structure puisque ils sont fermés sur les quatre cotés. En effet le ou les corps devaient être introduits par le haut. Même si tous les coffres possèdent un axe de symétrie, il est souvent malaisé de décider s’il existe une orientation particulière du coffre correspondant à une direction de l’axe de symétrie. Nous nous sommes donc restreint dans cette étude aux mesures des orientations des dolmens. Nous avons étudié les orientations de 35 dolmens provenant des mesures faites grâce à différentes campagnes : 8 dolmens ont été mesurés en 1994 et 1995 par Michael Hoskin (Hoskin 1994 et Hoskin 1995) ; ensuite 12 autres dolmens ont été mesurés en juin 2004 par Ghjasippina Thury-Bouvet, Jean-François Santucci, Antoine-Marie Ottavi et Michael Hoskin ; entre juillet 2004 et mars 2005 11 autres dolmens ont été mesurés par Ghjasippina Thury-Bouvet,Jean-François Santucci, Antoine-Marie Ottavi et El Hadi Khoumeri (Thury-Bouvet 2006) ; enfin en 2007 4 dolmens ont été mesurés par Ghjasippina Thury-Bouvet et Jean-Francois Santucci. Nous donnons en figure 2 un exemple de dolmen corse : le dolmen de Tremenca situé dans la région d’Ajaccio

Finalement ceux sont 39 orientations qui peuvent être étudiées car 4 dolmens possèdent deux orientations différentes car l’orientation du passage qui mène au dolmen est différente de celle de l’entrée. Nous devons souligner le fait que les mesures des orientations des entrées et passages des dolmens ont été effectuées à l’aide d’une boussole de précision et d’un clinomètre selon les modalités expliquées dans la partie précédente. Les instruments utilisés ont une précision d’environ ½° ce qui est largement suffisant pour des mesures d’orientation de monuments mégalithiques. Le diagramme de la figure 3 présente les orientations des entrées des 35 dolmens. Nous pouvons remarquer de manière évidente que les orientations ne sont absolument pas aléatoires (puisqu’elles n’occupent pas l’ensemble du cercle représentant toutes les orientations possibles). Nous pouvons remarquer aussi qu’à l’exception de 5 dolmens dont l’entrée est orientée vers l’ouest, tous les dolmens étaient orientés vers des azimuts compris entre 60° et 195° et donc vers à peu-près 1/3 du total des possibilités en termes d’azimut. Nous pouvons mettre en évidence qu’aucune structure n’est orientée vers le secteur nord de l’horizon où le Soleil ne brille à aucun moment de l’année. Qu’une telle uniformité des orientations puisse survenir pour des tombes situées entre elles à de très grandes distances démontrent que les raisons qui pourraient expliquer cette uniformité doivent être astronomiques. Sur les 35 dolmens dont les orientations sont non-ambigües, 16 sont orientés vers des azimuts compris entre 59° et 130° et donc vers un lever de soleil à une certaine époque de l’année, 14 sont orientés entre 131°et 195° vers le soleil pendant qu’il monte dans le ciel et 5 orientés vers l’ouest.

De plus, le diagramme montre clairement une concentration significative près du point du lever du soleil au solstice d’hiver (123°) et deux autres concentrations centrées pour l’une près du sud (180°) et pour l’autre prés du lever du soleil au solstice d’été (60°). Les remarques précédentes sont totalement confirmées par les orientations des passages des 4 dolmens qui ont un passage qui fait un angle avec la chambre.